Headlines:

La BAD finance les infrastructures pour une croissance durable

Par Atangana Garriba

Le rapport  annuel de la Banque Africaine de Développement(BAD) pour l’année 2013 tel que rendu public à Kigali lors des Assemblées Annuelles 2014, fait état d’un changement dans la stratégie générale de la Banque. La Banque Africaine de Développement, s’est engagée dans des projets et programmes dans les pays membres pour un montant de 6.7 milliards d’USD, soit une hausse réelle de  3% par rapport a l’année 2012. Cela  explique le fait que  le résultat global de l’exercice 2013 est 183 446 milliers d’Unités de Compte alors qu’en 2012 ce résultat était de 131 254 milliers unités de compte.

L’essentiel des investissements de la BAD en 2013 a été consacre a  l’infrastructure  et la baisse du niveau global des financements du guichet BAD a été compensée  en grande partie par la progression de ceux du Fonds Africain de Développement(FAD), le guichet des concessions à la BAD.

L’annee 2013  marque le début  de la stratégie décennale de la BAD  de mobiliser les ressources en Afrique et ailleurs dans le monde afin de financer les infrastructures sur le continent.   Il s’avère que  donc  le bilan  de l’année 2013 soit en légère baisse par rapport à l’année 2012.   Les chiffres  montrent  que le montant total des actifs en 2013 était de 20 999 721 milliers d’UC (Unites de Compte)   tandis qu’en 2012 il était de 21 214 553 milliers d’UC. Concernant les capitaux propres et des passifs  l’année 2013 totalise 20 996 721 mille UC contre 21 214 553 mille d’UC.  Encore, il se trouve que le résultat net de la BAD pour l’exercice  2013 est 72 879 mille d’UT tandis qu’en 2012 le résultat net fut de 85 713 mille d’UT. L’annee 2013, il y avait un nouveau départ dans l’engagement des fonds dans les infrastructures sur le Continent. La baisse observée par rapport a 2012 s’explique par la ponction financière   dans les caisses pour opérer un perfusion dans les financements des projets et programmes durables.  Au cours de l’année 2013, les approbations de   la BAD dans le domaine des infrastructures se sont élevées à 2,05 milliards d’UC (57,6%), sous-secteur des transport attirant la majorité des fonds (32,2%) ,il a aussi un projet déjà lance d’une valeur de 1,18milliards d’UC dans le domaine des transports , des TIC et infrastructures connexes. Il ya aussi des engagements dans le secteur d’énergie avec 569,1 milliards d’UC, alors que le domaine d’eau et assainissement  a eu  un financement de la BAD de 356,8 millions d’UC.

La Banque Africaine de Développement reste un créancier privilégie auprès de ses bailleurs. En général, il se trouve qu’en 2013, il ya eu la croissance en Afrique(avec de grandes variations entre régions et pays) : 5% en Afrique subsaharienne , l’investissement dans les infrastructure a coïncidé avec cette embellie, alors qu’il ya une lente reprise de l’Economie mondiale.

Les perspectives économiques de l’Afrique laissent présager une croissance accélérée en 2014 et dans le souci de bâtir une économie durable la BAD s’est engagée depuis 2013 dans la mise en place des infrastructures et par la dans la création d’emplois  pour un partage équitable des avantages  acquis.

happy wheels 2

Latest Tweets

  • It seems like you forget type any of your Twitter OAuth Data.