Headlines:

Emergence de la Côte d’Ivoire en 2020, un pari gagné pour le bonheur de l’Homme ivoirien

Mme Kaba Nialé

Mme Kaba Nialé

La ministre en charge du Pan et du Développement de la Côte d’Ivoire, Mme Kaba Nialé, était récemment face à la presse pour exposer sur la mise en œuvre du Plan National de Développement 2016-2020 (PND) du pays.

La rencontre a permis à la ministre de rendre compte aux Ivoiriens, aux partenaires internationaux et aux médias, de l’état d’avancement des principales actions menées par l’équipe gouvernementale, ainsi que les perspectives.

L’exposé de Mme Kaba Nialé s’est articulé autour des points suivants : Défis de développement en 2011 ; Bilan du précédent Groupe consultatif ; Orientations stratégiques du PND 2016-2020 ; Principaux agrégats du cadrage macroéconomique du PND ; et Organisation du Groupe consultatif à Paris.

La ministre a expliqué que l’ambition du Président de la République, Alassane Ouattara est de faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020. «L’émergence à l’horizon 2020, se prépare depuis l’accession du Président Ouattara à la magistrature suprême, à travers des actions visant à rétablir la sécurité et l’état de droit ; consolider la réconciliation et la paix ; relancer l’économie ; et restaurer l’image du pays,» souligne-t-elle. Et d’ajouter : « Le premier Plan National de Développement (PND 2012-2015) devait poser les fondements de l’émergence, quand le second (PND 2016 -2020) s’attèlerait à accélérer la marche vers le but visé en 2020. »

Elle observe également que le Gouvernement a renoué avec sa tradition de planification et l’a mise au cœur de l’action publique et note que la nouvelle stratégie de développement de la Côte d’Ivoire a été déclinée en deux étapes. « La stratégie de développement a pour objectif de réduire significativement la pauvreté et faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020, » note la ministre Kaba Nialé.
La Côte d’Ivoire est devenue aujourd’hui, l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique Subsaharienne, voire du monde avec une croissance moyenne annuelle de 9,4% sur la période 2012-2015.

La ministre Kaba Nialé a salué les partenaires au développement pour leur appui inestimable à la mise en œuvre du PND 2012-2015, rappelant également que le besoin de financement destiné à l’investissement public à mobiliser lors du Groupe Consultatif de 2012 était de 2017,1 milliards de FCFA (4 milliards de dollars). Sur la période 2013-2015, le niveau de mobilisation des financements extérieurs s’est élevé à 2501,9 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 76,6% des 3 217 milliards de FCFA des engagements du groupe consultatif au titre des nouveaux financements.

Avec les performances économiques enregistrées au cours des dernières années, la Côte d’Ivoire, entame ainsi la période 2016-2020 avec des atouts majeurs et des acquis obtenus depuis 2012. Le PND 2016-2020, qui tire des leçons de la mise en œuvre du premier Plan et s’appuie sur les fondements de la Vision «Côte d’Ivoire 2040 », ambitionne de réaliser l’émergence à l’horizon 2020 et de réduire la pauvreté.

«Nous sommes convaincus que c’est le secteur privé qui contribuera à accélérer le développement économique du pays. C’est le secteur privé qui, tout en étant la principale source d’emplois, va stimuler l’innovation et le transfert de technologie,» dira la ministre. La vision du Président de la République est que seul un partenariat gagnant-gagnant à long terme entre le secteur privé et le secteur public permettra à l’économie de prospérer de façon durable. C’est pourquoi, le secteur privé occupe une place de choix dans la stratégie de développement avec près de 62% du financement du PND 2016-2020. L’appel de la ministre Kaba Nialé aux partenaires au développement, secteur privé national et international, société civile, d’accompagner la Côte d’Ivoire, pour assurer un succès franc au Groupe Consultatif, en vue du financement du PND 2016-2020.

Du 17 au 18 mai 2016, le Gouvernement de Côte a organisé, avec l’appui de ses partenaires au développement, le Groupe Consultatif pour la mobilisation des financements du Plan national de Développement PND 2016-2020. Le besoin de financement recherché et destiné à l’investissement public est estimé à 4 425 milliards de FCFA soit 8,8 milliards de dollars sur la période 2017-2020

La réunion de Paris contribuera à mobiliser les ressources externes en complément aux efforts nationaux. La Côte d’Ivoire a bénéficié de l’appui effectif des partenaires au développement, dont la BAD et la rencontre a été un franc succès à Paris et les attentes ont été dépassées. Pour concrétiser son soutien à la Côte-d’Ivoire, la BAD a pris un engagement pour aider le pays à hauteur de 2 milliards dollars, soit 1000 milliards de FCFA, un engagement tant apprécié par la ministre Nialé Kaba. «La Côte d’Ivoire est en marche et rien ne peut arrêter cette ascension,» ont commenté des experts, lors d’une rencontre, en marge des Assemblées annuelles de la BAD à Lusaka, Zambie, du 23 au 27 mai 2016.

Par Aristide AHOUASSOU

happy wheels 2

Latest Tweets

  • It seems like you forget type any of your Twitter OAuth Data.