Headlines:

La Mauritanie et le BAD : un partenariat louable

NDONG NTAH MARCELINPartenaire stratégique de la Mauritanie de 1972, le Groupe de la Banque Africaine de Développement a vu son rôle s’amplifier sur le terrain depuis Janvier 2014 grâce à l’opérationnalisation d’un Bureau de Liaison. En effet, cette présence physique a permis à la Banque d’intensifier le dialogue politique, de mieux contribuer au mécanisme de coordination de l’aide, d’être plus visible, de mieux harmoniser son assistance avec celles des autres Partenaires Techniques et Financiers (PTFs), et de renforcer le suivi de ses opérations. La Banque a ainsi soutenu le développementet la mise en œuvre d’une feuille de route pour la promotion de la croissance inclusive. Ceci a permis à la Banque de se positionner comme un partenaire de choix du pays pour la promotion de la croissance inclusive.

Depuis le début de ses activités en Mauritanie, la Banque a fait croître sans cesse le volume de son portefeuille. Elle a ainsi financé jusqu’à ce jour 75 opérations pour un montant total d’environ 800 millions de dollars US, dont 44,6% de prêts sur le guichet BAD, 53,6% de dons et prêts du FAD, et 1.8% de prêts et dons du FSN et autres. Le secteur minier et industrie a été le grand bénéficiaire des financements de la Banque avec environ 41% du volume total de financements. Puis, suivent l’agriculture, la gouvernance, l’eau et assainissement, et le secteur social dans des proportions de 10 à 13% chacun. Toutes ces opérations ont significativement contribué au développement socio-économique de la Mauritanie.

La fructueuse coopération entre la Banque et la Mauritanie s’est renforcé ces deux dernières années, avec notamment (i) la participation de la Mauritanie pour la première fois en Février 2016au programme d’emprunt de la Banque, (ii) l’adhésion en 2015 de la Mauritanie au capital du Fonds Africa50 tant que l’un des actionnaires fondateurs, (iii) l’intensification par la Banque du renforcement des capacités nationales grâce aux opportunités de formation offertes aux nationaux tant à travers les projets de la Banque qu’à travers les initiatives de la FASJ, l’Institut Africain de Développement, etc. ; (iv) la participation active de la Banque au lancement en Février 2016 à Nouakchott de l’Initiative de Transparence dans le Secteur de Pêche(FiTI) pour laquelle la Mauritanie assure le leadership au niveau mondial, (v) la diffusion par la Banque de la culture de la gestion axée sur les résultats dans l’administration publique mauritanienneà travers l’appui à l’adoption et à la mise en œuvre de plan d’action de la Communauté des pratiques (CoP) de la Mauritanie dans le cadre d’Afrik4R, (vi) l’appui de la conjointe BAD – Banque Mondiale au renforcement du cadre institutionnel et réglementaire des PPP, etc.

Dans le cadre de sa stratégie pays 2016-2020, la Banque entend concentrer son action dans le sens (i) de la promotion de la transformation de l’agriculture, et (ii) du renforcement de l’offre de l’énergie électrique, deux des cinq hautes priorités définies par le Président Adesina qui constituent également les priorités nationales.

Par Marcellin NDONG NTAH

happy wheels 2

Latest Tweets

  • It seems like you forget type any of your Twitter OAuth Data.